C’est le titre de bien des journaux et de nombreux sites internet: Pat Burns a perdu son combat contre le cancer.

Et ça m’agace.

Pat Burns n’a pas perdu. Il est allé au bout de sa vie. Comme nous irons tous. Vrai, il a du se battre pour vivre au cours des dernières années, mais sa mort n’est pas une défaite. C’est juste que la cloche a sonné. Comme elle sonnera pour nous tous. Et si l’arbitre en haut a un bras à lever, ce sera sûrement celui de Pat Burns. C’est lui, le champion. Pas le cancer.

Et c’est ainsi pour Pat, comme pour tous les autres affligés par le crabe maudit. Ils ne perdent pas leur dernier combat. Le combat se termine. Point.

Non, la mort n’est pas une défaite. La mort est un fil d’arrivée.

Pat est arrivé. Et il peut être fier du chemin parcouru.

Savoure ta plus belle victoire, Pat: l’amour que tu as transmis à ceux qui te pleurent aujourd’hui.

Source, LaPresse, Stéphane Laporte. 20 novembre 2010

Advertisements